Actus

05/08/2017

2017 - Race report N°2

posté à 15h54

Alors qu’il est déjà temps de se concentrer sur la préparation de la fin de saison, retour rapide sur les dernières courses auxquelles j’ai participé.


Duathlon de Betschdorf (le 30 Avril 2017) – format M (7.5km – 36km – 4.5km) – 29ème (12ème sénior) en 1h57’42"

Un kilomètre et puis c’est tout. Voilà la distance sur laquelle j’ai pu courir à mon niveau. Ensuite, plus aucune bonne sensation. Deux courses à pied très compliquées et une partie vélo en étant à peine mieux. Peut-être un petit coup de chaud, mais surtout pas mal de fatigue.





GP de Sentheim (le 08 Mai 2017) – course sur route 23J – Abandon après 15 tours sur 18

Un début de course plutôt bon, où je suis parvenu à me glisser dans quelques échappées, mais aucun bon de sortie n’a été accordé sur les premiers tours. Le parcours usant avec 2 côtes par tour aura eu raison de moi à la mi-course, où je saute du groupe principal. N’arrivant ensuite plus à tenir les petits groupes de coureurs décrochés, j’ai préféré posé pied à terre. Une fois de plus cette saison.


Triathlon de Bischwiller (le 21 Mai 2017) – format S (750m – 21km – 5km) – 17ème scratch (8ème sénior) en 1h03’25"

Autant sur les courses précédentes, la forme était inexistante, autant sur celle-ci, je passe la ligne d’arrivée avec un grand sourire ! Sur une course par vague, où il est assez difficile de se jauger face à la concurrence, la stratégie est de tout donner jusqu’au bout. Une bonne natation, une partie cycliste pour remonter progressivement les bons nageurs, et une très bonne course à pied. Je termine 2nd de ma vague. Vraiment content de ma course, je n’aurai pas pu faire mieux ce jour-là avec la forme actuelle. De bon augure pour la suite… Ou pas?






Triathlon International d’Obernai (le 04 Juin 2017)- format M (1400m – 46km – 10km) – 30ème scratch (27ème sénior) en 2h37'10"

Le triathlon incontournable pour tout bon Alsacien. Le championnat du monde d’Alsace. Avec la forme retrouvée 15 jours auparavant, j’étais plutôt confiant. Mais cette confiance s’est vite dissipée dès les premiers coups de bras. Pas dans un grand jour, je limite la casse en natation, mais sors relativement loin déjà. Je pars sur un (trop) gros rythme à vélo, que je tiendrai jusqu’au pied du Mont Saint-Odile. Dès les premières pentes, je comprends que la course va être longue. Je grimpe au train, où je suis complètement bridé au niveau des pulsations, impossible de monter dans les tours. La course à pied se fera dans la gestion en étant plutôt régulier sur les deux tours. Au final, je réalise une course moyenne à nouveau, déçu de ne pas retrouver mon niveau du début de saison.





Xterra Belgique (le 10 Juin 2017) – format M (1500 – ) – 132ème scratch (18ème du groupe d’âge 20-24 ans) en 3h33’48"

Après la France, la Suisse, l’Allemagne, la République Tchèque,… et Hawaii, il était temps de découvrir une nouvelle manche du circuit mondial de Xterra. Cap sur la Belgique et la citadelle de Namur. Un cadre magnifique, une ambiance de folie, des supporters déchainés, un parcours sélectif, bref une course qu’il fallait faire.
La natation dans la Meuse était une véritable lessiveuse. Une boucle autour d’une île et pas facile de s’extraire de la masse avec quasiment 700 concurrents au départ. Début de course plutôt compliqué, où je sors malgré tout du parc à la 56ème position après une transition éclaire. Mais la suite le sera encore davantage. Le parcours VTT ultra-exigeant physiquement et techniquement, un parcours trail avec des relances permanentes. J’en ai pris pleins les yeux... et pleins les cuisses. Le résultat sera secondaire sur cette manche.


Critérium de Saint-Louis (le 13 Juin 2017) – course sur route 123J (sur sélection) - DNF

Participer à une telle course 3 jours après un Xterra, ce n’était sans doute pas la meilleure idée que j’ai eu. Mais à domicile (haut-rhinois), ça se tentait. Malheureusement je me fais prendre 2 tours par le peloton et suis contraint d’arrêter ma course à quelques tours de la fin. Encore une course où je ne vais pas au bout, mais je me suis fait plaisir sur ces 1h24' de course à 42.7km/h de moyenne (et 174 puls/min de moyenne). Un bon décrassage en somme !





BtoRun à Karlsruhe (le 20 Juin 2017) - 6,1km – 71ème en 24'09"

Course inter-entreprise en Allemagne, la BtoRun a rassemblait 10'000 coureurs sur un parcours de 6.1km. En partant dans la 3ème et dernière vague, il était compliqué de slalomer entre les concurrents, mais l’objectif était de réaliser le meilleur classement possible pour l’équipe Weleda, composée de collègues Français, Allemands et Suisses. 2èmes par équipe chez les femmes, nous nous classons également 2èmes au classement des entreprises les plus en forme !


Critérium de Betschdorf (le 22 Juillet 2017) – 56 tours de 1.1km, soit 61.6km – 19ème en 1h27’27"

Après 2 semaines de repos plus que nécessaires et une reprise progressive, retour à la compétition par un critérium, où j’ai pu tenter ma chance à plusieurs reprises, sans pour autant réussir à marquer des points aux différents sprints intermédiaires (et oui, il faut lâcher les freins dans les virages. « Ça passe ! », qu’ils me disent). Les sensations étaient assez bonnes, la prépa pour l’objectif de fin de saison est lancée.







Bilan à la mi-saison : l’objectif principal de cette année n’était pas sportif (et ça se voit), mais plutôt professionnel, et cela explique en partie cette première partie de saison composée plutôt de bas que de hauts. Le corps reposé, la fraîcheur retrouvée, la suite ne sera que plus intéressante!


Prochaines courses : triathlon en CLM à Wittisheim avec l’équipe du Trimoval Molsheim à la fin du mois (27 Août) et le triathlon XL de Gérardmer la semaine suivante (02 Septembre).


Mathieu

 


18/04/2017

2017 - Race report N°1

posté à 22h12

Bonjour à tous,


La saison a déjà bien débuté, il est donc temps de revenir sur les premières courses:

La Transjurassienne (le 12 Février 2017) – 48,5km - 1182m D+ - 2h34'55" - 313ème (72ème sénior)

Premier dossard de la saison donc. Sur une neige de printemps, mais dans un magnifique cadre et avec une ambiance toujours aussi exceptionnelle, mythique même. Partie en 2nde vague pour ma 2nde participation à l’épreuve reine (même si le parcours initial de 68km n’aura pas pu être parcouru cette année en raison du faible manteau neigeux), j’ai réalisé une course intéressante en doublant progressivement des concurrents et en améliorant significativement mon classement par rapport à 2015. Top et pas grand-chose à jeter. Première vague l’an prochain ? Normalement.





Duathlon Trimstill (le 19 Mars 2017) – format multisprint (2,2km run –12,8km bike – 2,2km run –12,8km bike – 2.2km run) – 1h09’32” – 11ème (8ème senior)

Still reste et demeure la première échéance pour les amateurs des sports enchainés dans la région… Le moindre qu’on puisse dire est que cette épreuve continue à faire toujours autant mal aux jambes ! De par son format particulier, mais également du fait que le drafting est autorisé sur la partie cycliste, la tactique de course a encore une plus grande importance ici. Après un départ très rapide, je renter dans le parc à la T1 dans le second groupe (places 4 à 6). Nous ferons la quasi-intégralité du vélo à distance respectable des leaders. La seconde course à pied est (comme souvent pour moi) un peu plus difficile et je dois laisser filer ces deux concurrents. Je rentre dans le parc esseulé à la 6ème place et commence le second tour à vélo sans forcer pour le finir en duo. Cela revient de l’arrière sur le dernier tronçon à pied et je franchis la ligne à la 8ème place de l’épreuve (11ème place en incluant les juniors et moins, partis 5 minutes avant nous). Les sensations sont bonnes et j’obtiens mon meilleur classement sur cette course. De bonne augure pour la suite !





GP de Wintershouse (le 26 Mars 2017) – course sur route 3J – Abandon après 3 tours / 9 tours

Troisième course dans cette saison 2017 et troisième discipline différente avec cette fois une course sur route ouverte aux catégories 3 et juniors. Dès le début de la course, les concurrents partent littéralement à fond et mes jambes ne répondent malheureusement pas aussi bien qu’il ne le faudrait. Malade quelques jours plus tôt, je n’ai pas suffisamment récupéré et je décide de mettre un terme à ma souffrance, plutôt que de puiser dans mes réserves. Abandon donc sur cette course, ça ne fait jamais plaisir...





Ronde de Haute Saône (les 8 et 9 Avril 2017) – course sur routes à étapes 23J

Etape 1 : 114km – 1050m de D+ (3 GPM) - 93ème
En partant sur un rythme effréné (45km/h de moyenne sur la 1ère heure de course d’après « radio tour » [ou radio Haute-Saône, mais là ça sonne moins bien!]), l’écrémage se fait par la fin et il faut que je me fasse violence pour tenir le peloton. Ce sera chose faite jusqu’au second col situé à 40km de l’arrivée. En faisant la bascule avec 10 mètres de retard sur l’arrière du peloton, je ne peux que laisser filer le peloton en compagnie d’une quinzaine de coureurs. Mon placement n’était à l’aborde du col pas très bon et je paie les accélérations successives du début d’étape.

Etape 2 : 120km – 1832m D+ (4 GPM) – 94ème (93ème au classement général)
Le départ se fait à peine moins vite que la veille et le premier col situé après 12km fait déjà des ravages. Je saute sur le haut, mais réussi à faire la bascule dans un groupe de 10, et nous rentrerons dans le peloton après avoir réalisé la descente sinueuse avec des pics à 70km/h entre les voitures des directeurs sportifs… Je réussis à passer le 2nd GPM avec le peloton principal et me dit que les jambes répondent mieux que la veille. Alors qu’il ne reste que 500m dans le 3ème GPM et que je suis encore relativement bien positionné, je me fais retarder par une chute dans le milieu du peloton. En étant quasi à fond au niveau des pulsations à ce moment-là (182bpm), la relance est très (trop) dure pour rattraper le groupe et je me retrouve esseulé, alors qu’il reste encore 70km à parcourir… au bout de 5km, je me fais rejoindre par un concurrent et après 20km de relais à deux, un groupe d’une dizaine d’unités nous rattrape. Je finirai dans le gruppeto du jour, non sans mal !


Premier bilan de ce début de saison : l’entrainement hivernal a été plutôt bon (notamment en CAP) et les sensations sont bonnes pour la période. J’ai également manqué un peu de chances par moment pour obtenir de meilleurs résultats. Je reste bien entendu motivé pour la suite de la saison et mon prochain objectif sera le championnat d’Alsace de duathlon à Betschdorf à la fin du mois (format M).



Bon début de saison à tous,
Mathieu

 


05/10/2016

Une pause s'impose !

posté à 15h34

Un retour rapide sur les deux dernières courses de la saison.


Samedi 17 Septembre 2016 - Cross-triathlon de l’EPSAN à Brumath, format S (750m – 14 – 4.2)

Une natation moyenne sans réelles sensations jusqu’à la sortie à l’Australienne à mi-parcours, du mieux sur la seconde partie pour sortir en 6ème position de l’eau. Je rejoins assez rapidement mon collègue de club Robert P. à la 4ème-5ème places et nous effectuerons l’intégralité du VTT ensemble, avec de bons relais bien appuyés (29.1km/h de moyenne), mais sans pour autant réussir à reprendre du temps sur le trio de tête formé dès la sortie de l’eau. Grâce à une bonne dernière course à pied, je termine à la 4ème place à l’arrivée, qui deviendra une 3ème place suite au déclassement d’un concurrent (et 2ème sénior).
Par ailleurs, cette épreuve était le support du championnat d’Alsace de la discipline. Je termine ainsi vice-champion d’Alsace sénior et champion d’Alsace au classement par équipe avec mon équipier Robert P.



© Camille Loisy
Avec Bob à la sortie de T2


Dimanche 2 Septembre 2016 – Greenman Alsace à Gambsheim (cross-triathlon format M : 1000m – 24.4km – 9.3km)

Dernière épreuve de la saison, l’occasion de finir sur une bonne note. Cette fois-ci, j’effectue une meilleure natation, en réussissant à relancer après les 2 sorties à l’Australienne, pour m’extraire du plan d’eau à la 7ème place. Une transition rapide et j’enfourche le VTT avec l’envie de rattraper du beau monde. Sur un parcours VTT plutôt roulant, mais où les concurrents les plus habiles peuvent également savourer les quelques portions techniques, j’arrive à dépasser plusieurs concurrents pour poser le vélo seul à la 2ème place, mais avec du beau monde pas loin derrière. Je finis par une très bonne dernière course à pied, mais ne peux empêcher le retour de 4 concurrents et je termine à la 6ème place (5ème sénior), dans le même temps que Jacques M., 7ème.



© Paul Perez
Sur la fin de course avec Jacques


Ma neuvième saison de triathlon s’achève donc et il est temps de dresser un petit bilan :
- Une saison, où j’ai plutôt couru après ma forme au moment d’aborder les objectifs principaux, mais des progrès notables à vélo et surtout en CAP
- 6 « Top 10 » en groupe d’âge/sénior, dont 2 podiums (1 victoire)
- Un manque de volume en CAP (notamment) sur la période Automne/Hiver, à cause d’une blessure à la cheville
- Une année record en termes de kilomètres effectués à vélo (5438km - 48000m D+) et en CAP (1262km - 20620m D+), tout en essayant de privilégier le qualitatif au quantitatif (517h de sport sur l’année)



Bilan comparatif sur la période 2011-2012 à 2015-2016 (en kilomètres par discipline)


Il est temps de faire une (petite) coupure afin de refaire le plein (total) des batteries, tout en essayant de ne pas (trop) affoler la balance !


Bonne fin de saison à tous,
Mathieu

 


16/09/2016

Un été dans les Vosges

posté à 15h04

A la suite de l’Etape du Tour début Juillet, je vous avais laissé avec un besoin de recharger les batteries. A la suite d’une période de repos relatif, et la volonté de s’entraîner retrouvée, je me suis remis au travail afin de préparer la fin de saison (qui se rapproche à grand pas !).

Depuis quelques temps déjà, et dans la continuité des cross-triathlons/Xterra, j’avais envie de prendre part à un Trail. Effet de mode sans doute, mais aussi par envie de faire une course où seul le dépassement de soi prime et où les artifices ne sont pas utiles, j’ai pris part aux Crêtes Vosgiennes le dimanche 21 Août avec 33kms au menu (1300m de D+/1400m de D-) entre le Markstein et le Lac Blanc. Pas d’objectif, ni de pression, juste l’envie d’en profiter et de passer un bon moment sur les Crêtes. Le plus dur a été la gestion de course, aussi bien sur le plan nutritionnel, que dans l’effort. Je pense m’en être plutôt bien sorti avec une position quasiment inchangée entre le 5ème kilomètre et l’arrivée… et la récupération a été plutôt rapide les jours suivants ! Je termine la course en 03h08’50" à la 4ème place en espoir (62ème scratch). Une très belle expérience, qui sera à coup sûr renouvelée... Et pourquoi pas sur une distance supérieure.



©Nicolas Fried – Alsace en Courant

Avec le sourire, quelques kilomètres après le départ! Merci Nicolas pour ces beaux clichés



Quelques stats de la course

2 semaines après, il était temps de goûter à nouveau à un triple effort. Toujours dans les Vosges, à quelques kilomètres des Crêtes, j’ai pris part à la Distance Olympique du Triathlon de Gérardmer (1500-40-10). Après les Trikids, le Découverte et le XL l’an passé, le DO était incontournable. La forme était moins bonne que deux semaines auparavant, mais l’envie, elle, était présente. C’est avec un dos bloqué et sans de bonnes sensations, que je me suis élancé dans le lac de Gérardmer. Je prends un départ correct et j’arrive rapidement à poser ma nage. La traversée du lac est assez longue, mais les douleurs commencent à disparaître. Je sors à la 50ème place de l’eau après 23’11" de natation, ce qui doit être une de mes moins bonnes natations de ces dernières années. Une première transition un peu laborieuse, puis un départ à vélo difficile avec, à peine à quelques hectomètres du parc, la mythique montée de la Rayée. Montée difficile certes, mais avec un public venu en nombre, un vrai régal ! Le premier passage n’est pas évident, mais je m’accroche et les sensations reviendront par la suite. 30’00" au 1er tour, 28’05" au 2ème et enfin 29’19" au dernier (sous la pluie), soit un total de 1h27’25" sur le vélo, pour arriver à la 2nde transition à la 42ème place. La partie pédestre a également été assez bien maîtrisée, avec un second tour plus rapide que le premier (46'08" en tout, 24'01" au 1er tour, 22'06" au 2nd). Je termine à la 8ème place en Sénior 1 (48ème place au scratch) après 2h39’24" de course.



Dans la Rayée - Thanks J-Flo for the cheering !



2 courses restent au programme avant d’effectuer une bonne coupure annuelle :
- Le cross-triathlon de Brumath demain, samedi 17/09 (format S: 700m natation - 14kms VTT - 5kms CAP)
- Le Greenman Alsace – cross-triathlon de Gambsheim le dimanche 02/10 (format M : 1000m natation – 24.4kms VTT – 9.3km CAP)



Bonne fin de saison à tous,
Mathieu

 


12/07/2016

Un mois (trop) riche en compétitions

posté à 14h23

2016-06-05 : Triathlon International d'Obernai

On commence par le traditionnel Triathlon International d’Obernai, qui reste toujours LA course de référence dans la région, la course où les Alsaciens espèrent tous briller ou du moins passer un agréable moment.
Je suis passé par toutes les émotions sur cette course format M (1400-46-10), avec tout d’abord une très belle natation, surtout au vu de mon niveau de natation du moment. Parti prudemment, j’arrive pour la première fois sur cette course à reprendre des concurrents lors du 2ème tour, après la sortie à l’Australienne, ce qui montre que j’ai plutôt bien géré cette partie.
Une bonne transition et j’enfourche mon Scott Foil pour ma partie de prédilection. Je dépasse rapidement quelques concurrents, avant de réaliser un réel effort solitaire du pied du St-Odile jusqu’à la fin du vélo. Sans pour autant m’être réellement employé, je réalise un de mes meilleurs (mon meilleur ?) temps vélo sur cette course.
Je pars donc relativement frais sur un bon rythme à pied, toujours en pensant à bien gérer, mais au bout de 3km, les choses se gâtent pour moi avec un gros coup de chaud et un deuxième tour très difficile pour boucler les 10km à pied, où je dégringole au classement.
Résultat : 2h40'56" - 32ème scratch, 26ème senior H





2016-06-12 : Championnat d'Alsace sur route

Le weekend d’après avait lieu le championnat d’Alsace de cyclisme (3ème catégorie) à Wickersheim : 111,5km (1305m de D+). Je me suis aligné sur cette course, certes fatigué d’une première semaine d’examens, mais avec l’envie de bien faire sur ce championnat et d’aider les coéquipiers du club, si besoin.
Je réalise une course moyenne, en étant pas forcément dans un grand jour et surtout en ratant à plusieurs reprises les bons coups. Malgré tout j’arrive à rentrer dans un groupe de poursuivants d’une quinzaine de concurrents dans la dernière partie de course, où tout reste encore possible. Un orage en fin de course nous rendra la course encore plus difficile sur ce circuit vallonné. Trop juste, je n’arrive pas à relancer pour rejoindre les hommes de tête et je dois me contenter d’une 18ème place. Bravo à Laurent et Geoffrey pour leurs podiums !


2016-06-19 : Trithur

Les examens terminés et à une semaine de l’objectif principal de ma saison, j’ai disputé le Trithur (format S : 750-21-5). Dans un lac bien froid pour la saison (14.5 degrés), j’ai eu du mal à trouver de bonnes sensations et je sors de l’eau 9ème, mais monte sur le vélo 3ème grâce à une bonne transition.
Le parcours vélo se passe sans encombre, où je fais quasiment l’intégralité du parcours avec Jacques Martinez, futur vainqueur de l’épreuve, et on pose le vélo aux deux premières places.
J’entame la partie pédestre en tête, mais je manque un peu de vitesse et de fraîcheur sur les 5km, ce qui me fera reculé à la 3ème place au scratch en 1h07’29" (1er sénior, mais avec 1 cadet et 1 junior devant, bravo à eux !).


2016-06-25 : Xterra Switzerland - Championnat d'Europe ETU de cross-triathlon

La météo annonçait de forts orages, on a été servi (photos à l’appui). Le championnat d’Europe de cross-triathlon (format M:1500-34-10) s’est donc déroulé dans des conditions dantesques. Contrairement à l’an passé, où j’avais terminé vice-champion d’Europe du groupe d’âge 20-24 ans, je n’ai pas eu le choix et j’ai dû prendre le départ en catégorie U23 (une catégorie équivalente à la catégorie élites / « pros » pour les moins de 23 ans). Je suis parti avec l’envie de bien figurer au classement scratch, sans trop m’attarder sur celui de ma catégorie. N’ayant pas le niveau d’un top 10-15 au scratch, la messe était déjà dite avant le départ pour bien figurer dans cette catégorie. Autre différence, les U23 s’élancent avec les élites hommes 5’ devant les groupes d’âges, ce qui aura une incidence sur le déroulement de ma course.
L’eau étant à peine plus chaude que la semaine précédente, j’ai eu du mal à me mettre dans le rythme et à rejoindre la première bouée située 700m plus loin. Le retour ne sera pas meilleur après le passage de la 2nde bouée… Je sors en compagnie de deux autres athlètes de l’eau, mais avec de gros écarts sur le reste des concurrents (à l’avant, comme à l’arrière).
Conséquence directe de cette première partie, j’effectue une grande partie du VTT seul et suis incapable de prendre les roues des premiers amateurs, bien trop rapides pour moi. Le premier tour se fait dans la gestion, le second dans un bourbier. Je me suis retrouvé à 2 reprises à terre également… Une partie avec très peu de bonnes sensations donc, mais où je limite tout de même la casse.
Je puise dans mes dernières ressources lors des 10km de trail et je prends la 12ème place U23 / 72ème au scratch après 3h23’57" de course.








2016-07-10 : Etape du tour

Après une semaine de coupure, puis quelques belles sorties vélo, j’ai participé en famille (avec mon frère comme sur la majorité des courses, mais également avec mon père) à l’Etape du Tour. Amputée d’une partie du parcours initial (col de la Ramaz en moins), il restait 122km à effectuer avec 2873m de dénivelé positif.
Parti dans la deuxième vague, j’ai dépassé des concurrents tout au long de l’épreuve, ce qui est assez motivant. Après avoir bien monté les deux premiers cols (col des Aravis – 6.7km à 7% de moyenne / col de la Colombière – 11.7km à 5.8% de moyenne), je rattrape plusieurs groupes sur la longue partie de plaine. J’attaque donc le dernier col de Joux Plane (11.6km à 8.5% de moyenne) au sein d’un gros peloton, qui va éclater dès le pied. Je négocie encore bien cette dernière montée, même si les jambes commencent à ne plus en pouvoir et que j’ai besoin de chercher le moindre coin d’ombre. Dans la descente, dans un virage avec un revêtement vraiment médiocre, ma roue avant part et je me retrouve à terre. Le temps de me relever, de vérifier soigneusement l’état du vélo (l’état du bonhomme, c’était plutôt à l’arrivée!), de ramasser mon matériel, et de repartir, je perds une bonne minute. J’effectue le reste de la descente sans prendre de risque et je franchis la ligne d’arrivée après 4h12'17" à la 271ème au scratch sur 11155 finishers. Mon frère et mon père termineront cette épreuve ensemble.



La première partie de la saison est derrière moi maintenant. Les résultats sont en-dessous de mes attentes. Je n’ai pas toujours réussi à bien planifier mes séances et à gérer la fatigue accumulée. J’ai également couru après de bonnes sensations. Je reste cependant motivé pour les courses du mois d’Août/Septembre, où j’espère me refaire un peu la cerise, de manière à clôturer cette saison sur une meilleure note !


A bientôt,
Mathieu

 




» Consulter les archives

RSS